Les bébés dépendent de leurs parents. Seuls, ils peuvent répondre aux besoins fondamentaux du bébé. Les bébés ne peuvent pas parler avec les bons mots. Toutefois, ils ont une stratégie que leurs parents peuvent toujours comprendre.

De cette façon, ils s’assurent que leurs parents peuvent répondre à leurs besoins. Les bébés utilisent tout leur corps pour montrer comment ils se sentent à travers le langage du bébé. La posture, les gestes et les expressions faciales, les mains et aussi les pleurs renseignent sur les besoins du bébé.

En fonction du langage du bébé, vous pouvez répondre à votre bébé de manière orientée et réagir de manière appropriée à ses signaux. Découvrez, alors, ce que votre bébé veut exprimer dans cet article.

Interpréter Le Langage Du Bébé Est Logique

Le Langage Du Bébé

Au début, les parents et le bébé doivent apprendre à se connaître. Si les parents veulent savoir ce dont leur bébé a besoin en ce moment ; il est important de faire attention à leurs signaux.

Avant de pleurer parce qu’il a faim, par exemple, il essaie d’utiliser des gestes, des expressions faciales et des sons pour attirer l’attention sur lui.

Le bébé a vécu en sécurité et bien soigné dans l’utérus pendant plus de neuf mois. Les besoins étaient toujours satisfaits immédiatement. Maintenant, c’est aux parents de s’en occuper. De l’aide est nécessaire.

Si un bébé pleure, il s’agit de ne pas subvenir à ses besoins essentiels. Il a peut être besoin de proximité ou a faim, se sent mal à l’aise à cause d’une couche pleine ou est fatigué.

Moins De Pleurs Grâce A La Communication Avec Le Bébé

Si l’on apprend à interpréter ces messages du langage du bébé en tant que parents et répond aux besoins du bébé à temps, il pleure moins et est plus satisfait.

Contrairement aux opinions précédentes, répondre aux besoins de la base et répondre au langage du bébé n’a rien à voir avec le dorlotement des nourrissons.

Vous ne devez en aucun cas laisser un bébé pleurer et ignorer ses messages. Même une bonne communication non-violente dans la petite enfance contribue à des compétences de communication ultérieures.

Comment Traduire Le Langage Du Bébé Et Ses Gestes ?

Les bébés peuvent ne pas être capables de s’exprimer par des mots, mais ils ont leur propre langue du bébé. Les bébés communiquent avec tout leur corps par des gestes, des expressions faciales, des sons et leur posture.

L’interprétation des signaux aide à mieux communiquer avec le bébé. Sans avoir à apprendre la langue du bébé, le bébé peut partager des informations importantes avec ses parents. Ils n’ont qu’à apprendre à bien écouter le langage du bébé et à bien comprendre ses gestes.

Le Signale du Bébé qui Pleure

Signale du pleure

Avant que le bébé rugisse de désespoir avec les yeux fermés, une respiration irrégulière, il se plaint d’abord. Les yeux plissés, le tonus musculaire fort et en partie poussant et le mécontentement changeant indiquent déjà que le bébé a un besoin qui doit être satisfait.

Ce n’est que, lorsque ce type de communication n’est pas efficace qu’il passe à des cris extrêmement épuisants. Pleurer signifie un énorme stress pour le bébé.

Le Langage Du Bébé A Travers Les Gestes Du Corps

Selon l’état de conscience d’un bébé, il communique différemment via le corps. Lorsqu’il est actif, il bouge les bras et les jambes avec joie et est réceptif. Il est temps pour un petit jeu.

Au réveil, le corps est calme et les bras et les jambes sont lâches. Le bébé repose en lui-même. C’est un plaisir si les parents lui parlent ou lui proposent des jeux.

Si le bébé se fatigue, il entre dans la phase de veille endormie. La tension corporelle diminue considérablement. Dans un environnement de sommeil calme, les parents facilitent l’endormissement du bébé.

Quand un nourrisson a faim, il ouvre la bouche, cherche la poitrine et met le poing dans sa bouche. Si les parents réagissent maintenant et satisfaire sa faim, elle ne se met pas à pleurer.

Le Langage Du Bébé A Travers Des Expressions Faciales

Le Langage Du Bébé A Travers Des Expressions Faciales

Les besoins du bébé peuvent également être reconnus à partir des expressions faciales. Lorsque vous êtes éveillé, vos yeux sont grands ouverts et concentrés. Surtout, ils observent et suivent la communication des parents.

À l’état d’éveil actif, le bébé fixe des objets et regarde autour de lui. Si le bébé tourne son regard, cela veut simplement dire, qu’il ne veut plus jouer et entre dans l’état de somnolence.

À ce stade, le bébé commence souvent à bâiller et à grimacer. Si un bébé souffre, les expressions faciales sont également à l’étroit. Ces gestes font partir du langage du bébé qu’il faut chaque fois observer afin de satisfaire les besoins du bébé.

Le langage du bébé à travers des sons et des cris

Les bébés n’utilisent pas les bons mots dans le langage du bébé, mais ils émettent des sons. Dans le jeu, c’est-à-dire à l’état d’éveil actif, il rit et babille à lui-même.

Si les parents parlent au bébé alors qu’il est encore éveillé, le parent essaie de les imiter et suit de près les mouvements de la bouche.

Ce n’est qu’en cas d’urgence, si ses besoins n’ont pas été pris en compte, que c’est la dernière chance d’attirer l’attention sur lui. La hauteur et l’intensité des cris diffèrent selon les besoins.

Grâce à une observation attentive, les parents apprennent à faire la distinction entre les pleurs lorsqu’ils sont fatigués, affamés, ayant besoin d’être proches, la douleur, l’excrétion, la surexcitation et bien plus encore.

Comment comprendre les besoins du bébé à travers ses signes ?

Mon bébé a faim ou est-il fatigué ? Surtout, au début, il est difficile pour les parents d’interpréter correctement le bébé.

La liste des signes nous aide à comprendre le langage du bébé et à interpréter correctement les gestes. Ainsi, les parents peuvent comprendre ce dont votre bébé a besoin en ce moment.

Les signes de faim du bébé

Les signes de faim du bébé
  • Frappez et ouvrez grand la bouche
  • Suce tes mains
  • Mouvements vers la poitrine, même si ce n’est pas la mère
  • Mouvements de la tête à gauche et à droite, le bébé cherche la source de nourriture

Le chronométrage ne détermine pas si le bébé a faim. Même si le dernier repas n’est qu’à une demi-heure, le bébé peut avoir faim. Chez les nouveau-nés, l’estomac doit s’adapter aux repas.

Néanmoins, la distance est individuelle pour chaque enfant et peut également être inférieure à une heure et demie. Toutefois, si les premiers signes ne sont pas écoutés, il se met à pleurnicher et enfin à crier.

Les signes du biberon

Les bébés nourris au biberon n’envoient pas de signaux autres que ceux qui allaitent. Le bébé donne intuitivement les signes. Ils sont innés et donc les mêmes pour tous les enfants. Un biberon tentera également de se déplacer vers la poitrine.

Cependant, les premiers signes de faim doivent être observés, en particulier avec les enfants nourris au biberons. En effet, il faut du temps pour préparer la bouteille. En très peu de temps, la faim du bébé peut augmenter et le bébé commence à pleurer.

Comment faire la différence entre la faim et le besoin d’allaiter ?

Les bébés ont un fort besoin de téter. La succion soulage la tension. Il est difficile de distinguer la faim de la nécessité de téter. Une distinction n’est pas absolument nécessaire pour les enfants qui allaitent.

Le bébé peut téter le sein sans boire ni avaler du lait. Les parents doivent décider individuellement si le bébé recevra une tétine.

Les enfants nourris au biberons ont besoin d’une tétine pour satisfaire leur besoin de téter. Cependant, le bébé n’a pas besoin forcement de tétine à chaque état d’agitation.

Une tétine ou un sein ne doit donc pas être offert immédiatement à chaque gémissement.

Le langage du bébé à travers les signes de fatigue

les signes de fatigue
  • Le bébé se détourne, les yeux sont flous,
  • Se frotter les yeux et les oreilles,
  • Le corps est mou,
  • Les yeux deviennent plus petits,

Les bébés dorment environ 20 heures au cours des premières semaines. Cela peut varier plus ou moins d’un enfant à l’autre.

Les nouveau-nés sont souvent éveillés pendant un maximum d’une heure et demie. Il se peut également que le bébé soit déjà fatigué après une demi-heure de jeu prudent.

Les signes de douleur du bébé

  • Forte tension corporelle, raidissement
  • Crier fort et strident
  • En cas de douleurs abdominales, tirant sur les jambes

Si un bébé souffre, une aide est nécessaire. En cas de douleurs abdominales, les massages abdominaux, le port d’une écharpe et le port d’une poignée de vol aident.

Cependant ce n’est  pas chaque fois que le bébé pleure, qu’il souffre. Une observation très attentive est nécessaire  pour bien analyser les signes de douleur dans le but d’apporter le soin adapté au bébé.

Les signes de proximité et d’attention du bébé

  • Le bébé pleure dès que vous le posez ou quittez la pièce,
  • Il étend ses bras et ses jambes, pour dire qu’il est prêt à être ramassés,
  • Satisfaction dès qu’il est sur votre bras

Le bébé était dans le ventre de la mère pendant quarante semaines. Après la naissance, il est difficile de commencer dans le monde réel. Le bébé se sent en sécurité près de personnes familières et peut mieux traiter tous les stimuli. Le grand besoin de proximité, surtout la nuit, est biologiquement prédisposé.

Les signes du bébé avec une couche complète

Les signes du bébé avec une couche complète
  • Le bébé pleure ou se plaint, mais ne montre aucun signe de faim ou de fatigue,
  • Il ne boit pas ni ne dort, même s’il a faim ou est fatigué,
  • Grande agitation, tonus musculaire élevé,

Le contact avec l’urine et les matières fécales est très inconfortable pour les bébés, surtout au début. Si elle s’est habituée à la couche, il se peut qu’une couche complète ne soit plus un problème.

Les signes du bébé surexcité

  • Cris soudains et forts
  • Petite distraction possible
  • Grands mouvements avec les bras et les jambes
  • Les mains serrées en poings
  • Appuyez dans le dos creux

Dans les situations de surexcitation, il est important que les parents sortent le bébé de la situation et le protègent contre d’autres stimuli. Il est souvent utile de garder le bébé près de vous, par exemple en écharpe ou sur votre bras, en regardant vers la personne familière ou dans une pièce sombre.

Les signes de chaleur et de froid du bébé

  • Chaleur et transpiration sur le cou, la tête rouge et l’agitation à chaud
  • Cou frais, hoquet, peu d’exercice dans le froid

Les bébés ont du mal à contrôler la température corporelle. Il peut arriver rapidement qu’il fasse trop chaud ou trop froid. La température est mieux ressentie dans le cou.

En général, vous devez toujours mettre une couche de plus sur votre bébé que vous ne le portez pas et la sentir sur le cou si nécessaire.

Apprenez le langage du bébé en tant que parents

Apprenez le langage du bébé en tant que parents

Au début, les parents et les enfants ne parlent pas la même langue. En surveillant de près, les parents peuvent comprendre le langage du bébé. Si les parents surveillent leur bébé de près, même les plus petits changements peuvent être remarqués.

Ils comprennent mieux comment va leur bébé, ce dont il a besoin en ce moment. Si vous prenez quelques minutes chaque jour pour observer votre bébé, vous apprendriez à mieux le comprendre.

Si vous prenez un court instant pour observer ces moments au lieu d’agir directement, vous pouvez apprendre à analyser les gestes, les expressions faciales et les sons. Les questions suivantes aident à mieux comprendre :

  • Comment bouge mon bébé?
  • Le regard est-il brillant ou absent?
  • Quels sons mon bébé fait-il?
  • Dans quel état de conscience mon bébé se trouve-t-il actuellement?
  • De quoi mon bébé a-t-il besoin dans cet état de conscience?

Répondez aux signes du bébé

Si les parents ne comprennent pas le langage du bébé, il est plus difficile de réagir à la communication. Le bébé ne peut exprimer ses besoins comme la faim, la fatigue ou la proximité que par des cris.

Dans la mesure où, le langage du bébé et les besoins sont compris, il est plus facile de gérer les pleures du bébé. S’il aspire déjà les doigts, à l’air un peu agité et cherche quelque chose avec la bouche ouverte, on lui offre de la nourriture.

Si le bébé bâille et regarde ailleurs, on lui offre un endroit calme pour dormir. Les bébés n’expriment jamais leurs besoins sans raison ou pour agacer les parents. Les pleurs sont également très stressants pour le bébé.

Soutenez les signaux du bébé avec des mots

Le langage du bébé peut être soutenu par les paroles des parents. Les mots véhiculent non seulement des termes, mais aussi la relation entre les parents et l’enfant et les émotions.

Si vous accompagnez le discours du bébé depuis le début de phrases appropriées – “Je vois que vous bâillez. Tu es définitivement fatigué. Allez, allons dormir », cela se traduit par l’humeur et les émotions de l’enfant.

5 conseils pour répondre aux pleurs de bébé

5 conseils pour répondre aux pleurs du nouveau né

Malgré tous les efforts pour comprendre le langage du bébé, les bébés pleurent. Selon le tempérament plus ou moins. Si nous ne pouvons pas aider le bébé, par exemple en raison de flatulences sévères, il est difficile de communiquer avec le bébé.

Les moments où le bébé pleure sont épuisants. Ces conseils vous aideront à réagir correctement lorsque vous criez :

  • Essayez votre propre stress pour ne pas le transférer à l’enfant. Les bébés pleurent le soir, surtout les premières semaines, car ils sont submergés par les nombreuses impressions de la journée.
  • Si les besoins de base du bébé, tels que la faim, une couche fraîche ou la fatigue, sont satisfaits, vous pouvez vous en tenir à une méthode sédative. Le changement constant entre différentes positions, lieux ou personnes stresse également le bébé.
  • Un contact physique étroit avec les parents, de préférence peau à peau, apaise le bébé

Sachez que votre bébé ne veut pas vous ennuyer. Votre bébé doit traiter de nombreux stimuli et doit souvent faire face à des ballonnements ou des coliques au cours des premières semaines et a besoin de proximité et d’amour.