Dès que la nuit tombe, fait dormir votre enfant devient un véritable parcoure de combattant. Après une journée de travail fatiguant et à bout d’arguments, vous ne savez pas comment le mettre au lit. Certains enfants ont des troubles de sommeil, mais d’autres sont justes conditionner pas l’environnement qui les entoure.

Les petits enfants plein d’énergies et de ressources sont prêts à tout pour prolonger le plus longtemps que possible l’heure d’aller au lit.

Devant de telle situation, de nombreux parents ne savent pas quoi faire. Toutefois, il existe des moyens simples et efficaces pour parvenir à mettre votre enfant au lit à la bonne heure. Néanmoins, il est primordial d’apprendre à identifier les raisons pour lesquelles votre petit enfant refuse d’aller au lit.

L’une des solutions pour amener votre enfant à aller au lit naturellement est de lui expliquer les bienfaits qu’apport le sommeil pour sa croissance. De plus, en instaurant un rituel de coucher, vous mettez votre enfant dans les meilleures conditions pour dormir.

Il n’y a pas longtemps les enfants allaient au lit entre 20 h et 21 h au plus. De nos jours, le travail des parents ainsi les programmes des télévisions ont tout décalé. Dans cet article, vous découvrirez comment faire respecter l’heure de coucher à votre enfant pour qu’il puisse avoir un sommeil réparateur.

Un environnement presque parfait pour développer des troubles de sommeil

troubles de sommeil
Une petite fille jouant encore au jeu vidéo tard la nuit.

Dormir tôt de nos jours donne l’impression de perdre son temps. La société ne considère plus la nuit comme un instant de pause indispensable pour la santé. C’est la nuit que tout parait encore reprendre vie.

Pour que les enfants puissent avoir leurs 10 heures de repos chaque nuit, il faut qu’ils partent au lit à 21 h pour se lever à 7 h. Or, c’est à cette heure (21 h) qu’ils refusent d’aller se coucher pour se concentrer sur leurs jeux vidéo ou la télé.

Les enfants compte tenu de l’évolution de la société ont l’impression de manquer quelque chose d’important. Cela les faire revenir de temps en temps voir les parents au salon. Chez certains enfants anxieux, c’est la peur qui les fait retarder l’heure d’aller au lit.

Le manque de sommeil à des effets sur le corps, étant donné que la cicatrisation des tissus, la maturation du système nerveux ainsi que la fabrication des défenses pour lutter contre les infections se font pendant la nuit.

De plus, l’enfant secrète l’hormone responsable de la croissance, du choix des aliments ainsi que du sentiment de satiété que pendant la nuit. Ainsi les manques de sommeil pourraient conduire à un retard de croissance.

Des troubles de sommeil influencent les résultats de l’enfant à l’école

enfant à l ecole
Un petit garçon ayant du mal à se concentré.

Le sommeil se regroupe en deux phases. Il s’agit du sommeil lent qui permet au corps de récupérer et le sommeil paradoxal pendant lequel le cerveau est encore très actif. Lorsque l’organisme de l’enfant est en manque de ce dernier sommeil, l’enfant a du mal à garder les leçons, à se concentrer. Ce qui peut affecter son apprentissage à l’école.

Pour fait dormir votre enfant, le mieux est de le fatigué pendant la journée. Vous pouvez par exemple aller à l’école avec lui à pied, l’amener à la piscine pour une baignade. Tout cela va le fatiguer et il sera plus détendu la nuit tombée.

Toutefois, même s’il ne trouve pas encore le sommeil, fixé une heure (21 h au plus tard) où, il doit aller au lit. Il peut écouter de la musique, lire des livres ou autres choses, mais tout se fera sur son lit.

L’enfant refuse d’aller au lit ou se lève sans cesse

troubles de sommeil
Un petit garçon qui refuse de se séparer de son père.

Dans le cas où, il ne refuse d’aller au lit parce qu’il ne veut pas se séparer de vous, vous pouvez l’accompagner au lit pour lui raconter des histoires jusqu’à ce qu’il ne dort.

Toutefois, que cela ne devient pas une habitude de tous les soirs. De plus, n’envisage pas de passer la nuit à ses côtés. Beaucoup d’enfants n’arrivent pas à fermer les yeux si les parents ne sont pas à côté.

Toutefois, même si le traitement miracle n’est pas encore trouvé, une telle attitude n’aidera pas votre enfant. Vous pouvez en revanche lui laisser une petite veilleuse dans sa chambre, pour qu’il ne se sente pas trop seul. 

Cependant, il peut arriver que votre enfant ne dorme pas toute la nuit et se relève fréquemment. Dans ce cas, cela peut paraître fatigant, mais conduisez-le autant de fois qu’il se lèvera vers son lit. Ne grondez pas, mais ne lui faites pas non plus des câlins, soyez à la fois douce et ferme. Remettez-le dans son lit et ne donnez pas suite à ses envies de discussion.

Vous pouvez lui dire : « demain on en discutera, pour l’heure, il faut dormir. » En procédant ainsi, une fois, deux fois et autant de fois que possible, sans vous énerver ni céder à ses envies, il se lassera et profitera de son lit.

Néanmoins, si vous n’arrivez pas à le faire dormir malgré toutes ces solutions, consultez rapidement un médecin traitant. Il peut s’agit d’un psychologue ou d’un pédopsychiatre en vue de déterminer si les troubles de sommeil de votre enfant est une maladie.

La participation des parents pour assurer un bon sommeil aux enfants

accompagnement des parents
un maman qui aide sa fille à trouver sommeil.

Il est important que les parents soient convaincus du bien qu’un bon sommeil apporte à l’enfant. Lorsque votre enfant se sent bien avec son imagination, il dort bien. Ce n’est pas le cas des parents, car, ils n’aiment pas être confrontés à leur imaginaire. C’est quand, ils dorment qu’ils sont envahis par les soucis de la journée.

C’est la raison pour laquelle, dormir pour les adultes provoque un sentiment de mal-être et ils pensent que les enfants ressentent la même chose. Un enfant qui présent des soucis de sommeil à certainement des parents qui ont des troubles de sommeil ou qui l’aient ont eu pendant son enfance.

Pour aider votre enfant à se réconcilier avec le sommeil, il est important de savoir que cela l’aide à muscler sa mémoire, à grandir ainsi qu’à rester en bonne santé. C’est un moment agréable et essentiel un peu comme quand on prend un bon repas. De la même façon qu’on peut dormir un peu partout, un enfant devrait trouver sommeil, peu importe l’endroit, où il se trouve.

Cependant, comme on ne mange pas en regardant la télévision ou dans le lit de papa ou de maman, l’enfant ne doit pas dormir ni devant la télé ni avec les parents dans leur lit. En procédant ainsi, vous rendez sacré certains lieux et cela rentrera dans les attitudes de l’enfant.

D’autres articles qui pourraient aussi vous intéresser :